Archive de la catégorie ‘Autres’

AWESOME.

Mercredi 24 août 2011

TRUE STORY

Célibattant(e).

Lundi 14 février 2011

8,7 millions de célibataires en 2007… Ce chiffre est en constante augmentation depuis les Sixties… La communauté des célibataires atteindrait aujourd’hui les 18 millions… comme si, aujourd’hui, être célibataire était une histoire de « mode ».

 

Souvent les célibataires clament haut et fort leur célibat, leur vie sans attache, et font même des envieux en ne s’occupant que de leur travail, de leurs sorties entre potes, cours de cuisine et autres activités épanouissantes.

 

Etre en couple signifie, abandonner un peu de nous-même pour l’investir dans une relation, baisser sa garde et accepter de partager notre univers. En ce sens, l’amour peut paraitre comme un sentiment dangereux à éviter. Se protéger d’une quelconque déception devient alors une question de survie: En effet, prendre le risque d’être rejeté par celui ou celle dont on est amoureux parait inconcevable. La peur de vivre une chute peut parfois nous pousser à fuir l’amour.

bohnommetriste.jpg

 

Un psychanalyste a observé qu’ « à partir du moment où l’on enchaine les relations dans une logique essentiellement sexuelle et consumériste, les chances d’aimer sont nulles parce qu’il ne reste aucune place pour les sentiments« . Pour tomber amoureux, il faudrait alors que l’on vive des périodes de solitude, de creux, de vide ennuyeux, et ne pas être dans une optique de « chasseur ».

 

La recherche de l’amour vrai et véritable est devenue aujourd’hui une cible à atteindre à tout prix. On dresse une liste de critères que devra remplir l’être aimé :  » il sera grand, un sourire comme ça et pas autrement… ».

 

A la question « peut on s’empêcher  (consciemment ou non) de tomber amoureux » les psychologues répondent unanimement « Oui ».

Tomber amoureux c’est renoncer aux loyautés empoisonnées, en finir avec ses expériences malheureuses et savoir enterrer les fantômes de son passé. Sinon, tout ne sera qu’un éternel recommencement (malédiction). Il faut nettoyer les vieilles blessures de notre vie affective qui nous empêchent de réceptionner l’autre. Seule une réelle prise de conscience de leur existence et de leur dangerosité pourra un jour nous en libérer.

 

Dans la sexualité des femmes n’est pas celle des magazines, Catherine Blanc parle des nouveaux liens crées par le biais d’Internet. Elle considère que ce qui fait furieusement défaut c’est le corps. le corps de l’autre est à séduire. C’est le moment où l’on rougit, où l’on dit n’importe quoi… qui nous obligent à nous révéler malgré tout. Alors, que devant son écran on peut facilement rêver sa relation. On a le temps de l’écrire, la scénariser, analyser les dire de l’autre, s’y adapter… Vient le moment où l’on se rencontre enfin. La rencontre devient le témoignage d’une réalité dont on s’était protégé et que l’on avait même réinventée. Le face à face oblige très tôt à prendre l’autre en considération, sur Internet, on peut plus facilement s’enfermer dans son scénario…

 

5287723010b4f1e4b605.jpg

Ho Ho Ho …

Dimanche 12 décembre 2010

Il y a quatre âges dans la vie de l‘homme : - celui il croit au père noël ; - celui il ne croit plus au père Noël ; - celui il est le père Noël ; - celui il ressemble au père Noël.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

lettrecoralie.jpg